Bientôt un médicament contre l'hypermétropie ?

Publié le par nicolas lebarbey

boite-de-medicaments.jpgDes scientifiques australiens viennent de découvrir un gène associé à l'hypermétropie, qui pourrait déboucher à terme sur un traitement de ce défaut visuel. Selon le Centre de Recherche sur l'Œil de Melbourne, qui a mené les travaux, cette avancée est une grande première. "Elle fournit des indications importantes sur les mécanismes biologiques impliqués dans le développement oculaire" se réjouit le Professeur Paul Baird, qui mène les recherches. "Cela va nous aider à mettre au point de nouveaux médicaments et, nous l'espérons, permettra d'améliorer globalement la santé visuelle".

Un gène également impliqué dans la myopie

En analysant l'ADN de 551 adultes australiens, les scientifiques sont parvenus à identifier les variations génétiques associées à l'hypermétropie. Il s'avère ainsi qu'un gène (HGF) perturbe le processus d'emmétropisation de l'oeil, et conduirait à l'apparition de cette amétropie.
Ce gène serait par ailleurs mis en cause dans l'apparition de la myopie. "Chez les myopes que nous avons étudiés, nous avons également noté des variations du HGF".

Le traitement médicamenteux n'est pas pour tout de suite

Quand peut-on désormais envisager un médicament contre l'hypermétropie et la myopie ? "Cette perspective est bien sûr un peu éloignée, mais si nous connaissons ce gène et ses actions dans l'organisme, alors nous pouvons cibler nos travaux en ce sens..." projette le Pr. Paul Baird. Le détail de cette découverte et ses perspectives seront prochainement publiés dans la revue Ophthalmology.

Publié dans Innovation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article